Laëtitia Madancos

Franco – portugaise,  titulaire d’un master professionnel dramaturgie et écriture scénique en espace public et d’un master arts du spectacle, mention Théâtre Européen, très vite elle multiplie des expériences de jeu, de mise en scène et de transmission dans des laboratoires de recherche et de création. Au Théâtre de la Marmite-Cie Les Petits Poids pendant 6 ans elle assiste à la mise en scène, Sophie Berckelaers et Karim Troussi, elle y mène des projets au long cours hors les murs, avec des professionnelles et des jeunes du quartier populaire grenoblois de Villeneuve.

 En parallèle à partir de 2010, elle co-fonde La Cie Les Fées Rosses, dont elle assumera la codirection artistique pendant 7 ans, l’écriture et la mise en scène de créations et de performances dans l’espace public. Son parcours professionnel est jalonné de rencontres fortes et d’expériences de terrain qui lui apprennent à manier un théâtre politique en scène et en rue, tissant avec les générations et les contextes.

Aussi voyageuse à de nombreuses reprises, elle traverse seule une partie du continent africain, apprend à naviguer auprès du capitaine Jean Monzo dans les terres australes. C’est durant ces nombreux voyages qu’elle apprit à se saisir de son stylo pour écrire « le bruit du monde ». De nomadisme choisi en immersions au long cours, c’est ainsi qu’elle peaufine son écriture, en se laissant traverser par les humanités qui peuplent les lieux, au bout du monde comme au coin de sa rue.

 En 2017, elle intègre la FAI-AR (Formation Supérieure d'Art en Espace Public) à Marseille, où elle y propose une installation performative s’appuyant sur la poésie de l’espace. Dans cette proposition elle s’applique à révéler les contours inconscients d’un paysage pour lui donner un droit d’existence et de résistance.

Aujourd’hui en collaboration avec différentes compagnies (Begat Theater, Compagnie Comme ça, Compagnie le Polymorphe, Compagnie Raoui…), également autrice, metteure en scène et performeuse de la Compagnie L’Entaille. Elle  aimerait aussi être conductrice de poids lourds et partir en mobylette.