May 24, 2018

May 23, 2018

May 22, 2018

March 16, 2018

March 15, 2018

March 14, 2018

March 13, 2018

March 12, 2018

Please reload

Posts Récents

ESSAI 1 / JOUR 3

March 14, 2018

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

ESSAI 1 / JOUR 1

March 12, 2018

 

 

Quelle forme est-ce que j’ai envie de créer ?

Dans quel espace est-ce que j’ai envie que l’action se passe ?

Quelle est la spécificité de cet espace ?

Pourquoi est-elle dans un espace public ?

Quelle analyse est-ce que j’ai de cet espace public ?

Comment peut-elle être singulière en étant particulière ?

La forme est-elle reproductible ?

La forme est-elle modulable ?

Peut-elle être jouée à 5 comme à 100 ?

Qu’est-ce que la forme va questionner ?

Est-ce que la forme est grand public ?

Est-ce que la forme est visible par tous ?

Est-ce que la forme s’adresse à un type de public ?

Est-ce que la forme est subversive ?

Est-ce que la forme est agressive ?

Qu’est-ce que la forme vient questionner ?

Dans quel support urbain la forme vient-elle s’inscrire ?

Est- ce que la forme s’additionne ou se soustrait à l’espace ?

Est-ce que la forme complète ou dénonce l’espace ?

Qu’est ce que qui est essentiel dans mon travail plastique et qu’est ce qui est nécessaire ?

Qu’est-ce que le mouvement vivant d’un corps humain amène à une matière plastique ?

Si la matière plastique est déjà transformée, qu’est ce que sa transformation dit de l’acte final ?

Comment le corps humain vivant  et la matière plastique morte peuvent-elle jouer ensemble ?

Qu’est-ce que créait la rencontre entre le corps humain, la matière plastique et l’espace public ?

Comment réconcilier les morts et les vivants ?

Qu’est ce que la matière plastique transformée ?

Quelle est son message et qu’est ce qu’elle dit en jeu avec le corps ?

Quelle matière ?

Quel corps ?

Quel espace reproductible ?

Comment agir sans faire événement ?

Comment collecter ?

 

 

Les recherches sur le trajet de la Gare Saint Charles au Vieux Port de la veille montre :

- Qu’il n’y a pas de banc «  classique » sur tout le parcours.

- Qu’il y a deux formes d’assises mise en place par les pouvoirs publics à savoir,

à la gare, un mobilier éphémère dit « d’attente » et des arrêts de tramway permettant l’assise.

- Que les passants s’assoient sur différents espaces non dédié à priori à l’assise :

marche de la gare, fontaine, muret, GBA, bouche d’aération de métro, champignon d’arrimage des bateaux, entrée de métro…

- Que l’occupation des sols est importante sur le parcours.

- Qu’il y a énormément de plots et potelets pour empêcher le stationnement.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square