NYCTALOPE

Panoramas FAI-AR 2019

Maquette / Une expérience sensible

"Son projet NYCTALOPE traite de la place de la femme dans l’espace public, de nuit. Dans un parking souterrain, le public découvre une installation en mouvement ; sons, souffles et lumières animent la scène, dans un climat anxiogène évoquant une réalité malaisée. La manière de se positionner, de se déplacer, les sens aux aguets… En jeu, six interprètes incarnent chacune un pan singulier de la féminité. A la virtuosité du danseur, Maëva Longvert préfère un mouvement d’occupation, nourri de la présence de chacune. Une démarche qu’elle affine auprès de Christophe Haleb et de Jordi Gali, dans la quête d’une fluidité de mouvement d’un corps tour à tour agi ou agissant. En amont de la création, l’artiste anime des ateliers de tressage avec ses interprètes, durant lesquels la parole circule. La matière textile se construit en même temps que le propos, mais les témoignages ne sont pas réutilisés in extenso : ils infusent durant le processus de création, chargeant la scénographie d’invisibles émotions. Quand on détresse la matière, on détresse aussi ses peurs… A terme, Maëva Longvert imagine des temps d’échanges sur la thématique, en amont ou en aval des représentations."

Texte de Julie Bordenave 

Distribution de la maquette

- Hannah Devin 

- Lohan Doumergue 

- Jeanne Boilard 

- Mélodie Duschesne

- Siham Gharnit

- Loup La Peau 

Accompagnement :

Tuteur : Christophe Haleb 

Regard chorégraphique : Jordi Gali 

 

Musique : Anne Morata